Actualité


Le 21 juin:
Festival de musique aux Mirabelles à Hattonchâtel (Lorraine)
Fête de la musique
Piano solo: 
Claude Debussy - La Fille aux cheveux de lin (extrait des Préludes, premier cahier)

Golliwog’s cake-walk (extrait de « Children’s corner’)

Robert Schumann - « Scènes d’enfants » (extraits)

Frédéric Chopin - Julien Opic:

« Gyp’Study » d’après l'(étude op, 25 n. 2 de Chopin’)
composée en 2020

Frédéric Chopin - Valse op; 64 n. 1 (Valse-minute)

Erik Satie -« Je te veux »

Belà Bartok - Six danses populaires roumaines

Avec Julie Cherrier, soprano 

Fauré: Les berceaux, 

Après un rêve

Les roses d’Ispahan
Poulenc: les chemins de l’amour, 
Violon,

Fleurs Debussy: Nuit d’étoiles, 
Green
Reynaldo Hahn: A Chloris
Frédéric Chaslin: Je suis seule au monde, 

Paroles ,Chansons pour elle: La chevelure, La nuit. L’oubli .

Mozart: Aria "Ach ich fuhl’s"

Gounod: "Air des bijoux »

Avec Aurélien Pascal, violoncelle

Robert Schumann - Fantasiestücke op. 73
David Popper - Serenade
 Faure- Romance
  Papillon 
Strauss - Romance
Granados - Danse espagnole
De Falla Suite populaire espagnole 
Debussy Sonate

21 juin 2020

Festival de musique aux Mirabelles à Hattonchâtel (Lorraine)
Fête de la musique

22 et 23 juillet 2020

DALI ET LA MUSIQUE
Programme musical conçu dans le cadre de la nouvelle exposition numérique immersive
Dali, l’énigme sans fin
Centre d’art numérique - Les Carrières de lumière – Culturespaces
 22 et 23 juillet 2020 aux Carrières de Lumière-
Les Baux de Provence

15 aout 2020

Festival musique aux mirabelles, Hattonchâtel (Lorraine)
Récital piano solo et textes lus par Patrick Poivre d’Arvor
 Franz Schubert/ Franz Liszt - « Ständchen"
Franz Schubert - Deux Klavierstücke D 946
 Frédéric Chopin - Nocturne op. 27 n. 2 en Ré bémol Majeur
 Deux Grandes Valses brillantes op; 34
Johannes Brahms - Trois Intermezzis op. 117
Clara Wieck-Schumann - " Le Ballet des revenants"
Robert Schumann - "Carnaval de Vienne" op. 28

12 septembre
2020

Festival Piano en Valois, Angoulême
Concert d’ouverture, avec le quatuor Kadenza

Programme:
Robert Schumann Carnaval de Vienne op. 28 pour piano seul

Antonin Dvorak Quintette pour piano et cordes n. 2 en La Majeur op. 81

20 septembre 2020

Festival Musique aux Mirabelles, Hattonchâtel (Lorraine)

Concert en trio avec Marianne Piketty, violon et Ophélie Gaillard, violoncelle
Programme:
Joseph Haydn Trio en Sol Majeur Hob. XV/25 « All’ungarese »
Ludwig van Beethoven Trio en do mineur op. 1 n. 3
Ernest Chausson Trio en sol mineur

 24 septembre 2020

Festival "Piano à Porrentruy », Suisse
Récital à quatre mains avec Christiane Baume-Sanglard
Franz Schubert Allegro en la mineur « Lbenstürmeé
Franz Liszt
Andante lagrimoso
Alexandre Tansman
Prélude et quatre fugues
Franz Liszt
A la Chapelle Sixtine S. 633
Gabriel Fauré
Dolly op. 56
Claude Debussy
Prélude à l’après-midi d’un faune L. 86
Gabriel Fauré /André Messager
Souvenirs de Bayreuth 

Dana Ciocarlie  / pianiste

En 2018 Dana CIOCARLIE fait partie des 3 finalistes nommés aux Victoires de la Musique Classique parmi les 443 enregistrements présentés dans la catégorie « Enregistrement de l'année », avec son Intégrale pour piano seul de Robert Schumann.

C'est entre 2012 et 2016 qu'elle enregistre en quinze concerts publics au Palais de Béhague de l’Ambassade de Roumanie à Paris, cette Intégrale de la Musique pour piano seul de Robert Schumann.
Ce projet a reçu le soutien de Yamaha, de la Fondation Safran, de l’Institut Culturel Roumain et de l’Ambassade de Roumanie en France.
Cette somme est parue en septembre 2017 en un coffret de 13 CD chez le label La Dolce Volta qui a reçu un accueil unanime de la critique ...   fr.   en.   all.  r.

 PDF fr .   PDF en . PDF all .  PDF r .     

Schumann

« Il faut avoir un amour démesuré envers Schumann pour s'engager
dans un projet de cette nature. »

Réaliser une intégrale de l'œuvre pour piano seul de Robert Schumann est une aventure folle.
L'enregistrer lors de quinze concerts est un roc à dompter, surmonté de pièges à déjouer mais aussi un long voyage intérieur.

Comme un peintre qui ressent le besoin d'étaler devant lui, toile après toile, son œuvre, je vis pleinement le besoin de bâtir quelque chose qui s'inscrit dans la durée... alors que mon rôle habituel s'arrête à la fin d'une représentation ponctuelle. Mon moyen d'expression est l'interprétation, et mon univers est schumannien.

Je me sens chez moi dans l'univers musical de Schumann habité par la passion, le tourment, les allusions littéraires, l'humour et l'élan spontané. Cette lutte perpétuelle et hallucinée avec le destin, voilà ce qui est magnifique chez Schumann.
Cette première mondiale d'intégrale live de l'œuvre pour piano seul de Robert Schumann n'a pu s'obtenir qu'au prix d'un travail titanesque appelé à faire date ! . écouter...

suivez-moi !